skip to Main Content

La classification des vins de Bordeaux de 1855

Les célèbres châteaux Grand Cru Classé de Bordeaux doivent leur apparition dans la fameuse classification des vins de Bordeaux de 1855 aux changements politiques des années 1850. Napoléon III voulait faire connaître ces délicieux vins de Bordeaux aux visiteurs de l’Exposition universelle de 1855 à Paris.

Napoléon III prend le pouvoir

Le château d’Arenenberg se situe sur une colline au-dessus du lac de Constance, vis-à-vis de l’île de Reichenau, dans le canton de Thurgovie. La vue époustouflante sur le lac et ses alentours accompagna le jeune Louis-Napoléon Bonaparte, le futur Napoléon III, durant son enfance. Ici dans l’Est de la Suisse, il a vécu avec sa mère Hortense de Beauharnais, la fille de l’ex-impératrice et épouse de Napoléon.

Le château d’Arenenberg dans le canton de Thurgovie, au-dessus du lac de Constance.

De retour en France républicaine, Louis-Napoléon organisa en décembre 1851 un coup d’état et, l’année suivante, se fit proclamer empereur des françaises sous le nom de Napoléon III. L’empire autoritaire ne mena pas uniquement des guerres en Europe mais modernisa durablement l’infrastructure du pays. Ainsi, Paris doit sa physionomie actuelle principalement aux modifications radicales des années 1850 et 1860.

L’Exposition universelle de 1855 à Paris

L’Exposition universelle de 1855 à Paris eut également un impact sur l’urbanisme. Cette première exposition universelle en France sera suivie de nombreuses autres, comme celle de 1889, pour laquelle la Tour Eiffel sera construite. Par décret impérial, Napoléon III décida l’organisation de cet évènement de taille qui devait affirmer son pouvoir, ainsi que la position extérieure de la France. 

L’idée d’un concours international dans le commerce, dans l’industrie, ainsi que dans les arts fut réalisée, pour la première fois, par la Great Exhibition de 1851 à Londres. Pour la surpasser, Napoléon III mandata non seulement la construction du Palais de l’Industrie, une perle architectonique qui attira entre mai et octobre 1855 plus de cinq millions de visiteurs, mais il ordonna également une classification complète des domaines viticoles qui produisaient des vins de Bordeaux de haute qualité. 

Inauguration de l’Exposition universelle de 1855 par Napoléon III dans le Palais de l’Industrie.

La classification des vins de Bordeaux de 1855

La Chambre de commerce de Bordeaux fut chargée de cette mission. N’ayant aucun pouvoir décisionnel sur la viticulture de la rive droite de la Dordogne, elle se concentra sur les vins de la rive gauche. Face à l’incapacité de se mettre d’accord sur des critères d’évaluation, la responsabilité fut déléguée au Syndicat des courtiers de commerce de Bordeaux qui créa une classification dans des délais très courts. 

Pour parvenir à une classification des vins de Bordeaux pertinente, le Syndicat décida de prendre en compte avant tout les prix de vente au cours des derniers cent ans. Plus les prix étaient hauts, plus les vins obtenaient un bon résultat. En outre, la réputation des domaines, la fortune, ainsi que d’autres critères pesèrent également sur la classification des châteaux. 

Peu avant l’ouverture de l’Exposition universelle, la classification des Grands Crus Classés fut publiée le 18 avril 1855. Elle contenait une liste de vins rouges et une liste de vins blancs. La liste rouge répartissait dans cinq classes différentes initialement 57 châteaux (aujourd’hui 61) du Médoc, la rive gauche de la Gironde où se situent les fameux vignobles tels que Pauillac et Margaux. La liste des vins blancs classa à l’origine 21 domaines (aujourd’hui 27) du vignoble de Sauternes, se situant également sur la rive gauche de la Gironde. 

Illustration de la région viticole de Bordeaux de 1869.

L’héritage de la classification de 1855

De nos jours, cette classification des vins de Bordeaux de 1855 est encore valable dans sa forme initiale et représente l’une des classifications viticoles les plus importantes de France. Elle a connu uniquement une modification importante lorsque en 1973 le célèbre Château Mouton-Rothschild passa du deuxième au premier cru. Ce ne fut pas moins que Jacques Chirac qui signa, en qualité de Ministre de l’économie, le décret en question. 

Si un château du Médoc se prévaut de l’appellation Grand Cru Classé, il s’agit d’un des 88 domaines figurant dans la classification de 1855. Toujours est-il que dans les décennies suivantes, d’autres classifications des vins de Bordeaux ont été instaurées, comme celle de 1954 qui classifie les vins de Saint-Émilion. 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top